Emilie Gayet

Psychologue psychothérapeute à Reims

Séances de psychothérapie psychanalytique à Reims

Emilie Gayet propose des séances de thérapie psychanalytique au sein de son cabinet à Reims, dans le département de la Marne (51), pour les patients souffrant de tous types de symptômes psychiques, dans le but de comprendre et de dénouer leurs conflits intérieurs et plus largement, de modifier leur positionnement par rapport aux autres.

Fondée par Sigmund Freud au cours du XIXe et XXe siècles, la psychanalyse vise à permettre de mieux nous connaître, grâce à l'exploration de l’inconscient par le biais des souvenirs, des rêves et des associations d'idées. Ce processus se distingue de l'introspection car la logique de l'inconscient ne peut se comprendre que dans la relation duelle : un individu aguerri à cette logique, ayant lui-même réalisé une psychanalyse, écoute le discours du patient et l'aide à repérer les traces d'un inconscient qui s'exprime à son corps défendant par le biais de symptômes qui semblent parfois absurdes et échappant à son contrôle. Plus nous y prêtons attention et apprenons à être à l'écoute de notre inconscient, plus nous nous apercevons à quel point il influence et oriente nos choix de vie et les événements marquants de notre existence. Aussi, apprivoiser cette part enfouie de nous-mêmes représente parfois un détour nécessaire et constructif. 

Davantage qu'une méthode de soin, la psychanalyse permet d'acquérir un savoir sur nous-mêmes. 

Titulaire d’un Master II en Psychologie clinique et Psychopathologie de l'Université de Reims, d'une Maîtrise de Philosophie de l'Université de Paris IV, et recevant une formation continue en psychanalyse depuis 1999, Emilie Gayet est en mesure d'accueillir votre demande de psychothérapie analytique.

 

L'inconscient, grande découverte freudienne, se manifeste à chaque moment de la vie quotidienne. Pour comprendre la démarche freudienne et apprendre à repérer les manifestations de l'inconscient, lire par exemple "Psychopathologie de la vie quotidienne" de Sigmund FREUD, 1901.

Déroulement d’une séance de psychanalyse

Lors d’une consultation, le patient raconte librement, par association libre, ce qui lui passe par la tête. A l’écoute, le psychanalyste s’efforce de guider le patient vers une introspection plus profonde et dévoiler les aspects inconscients de ses pensées.

Ainsi, cette thérapie par la parole permet au patient de trouver par lui-même les réponses à ses difficultés. En aucun cas le thérapeute ne propose des solutions "prêtes à l'emploi". Il est nécessaire au patient d'en passer par une meilleure connaissance de soi pour faire des choix, prendre des décisions qui lui correspondent au mieux, et se débarrasser de ce qui l'encombre et l'empêche d'avancer. A ce titre, il n'est plus considéré comme un patient qui attendrait la guérison avec passivité, mais comme un analysant.

Durée d’une séance de psychanalyse

Les séances de psychanalyse durent approximativement 45 minutes à un rythme le plus souvent hebdomadaire. En effet, avoir une séance par semaine à heure fixe permet de réaliser un travail d'approfondissement des difficultés pour une meilleure résolution, et des résultats durables et solides. Parfois, une deuxième séance dans la semaine est nécessaire, dans les moments d'angoisse intense.

La durée d'une analyse varie en fonction du but recherché. Certains patients s'arrêtent dès la cessation de leurs symptômes (diminution de l'angoisse, levée de l'inhibition, disparition de la tristesse ou des compulsions...) et se contentent d'une psychothérapie, focalisée sur l'élimination des symptômes. D'autres décident d'explorer plus en profondeur leur problématique, et visent à parfaire leur connaissance de l'inconscient, ce qui apporte des bénéfices certains : un meilleur savoir-faire dans la relation aux autres (partenaire, enfants, vie privée, vie professionnelle) et une meilleure compréhension, donc un respect plus important, de son propre fonctionnement psychique. Faire une psychanalyse est un processus qui s'étale dans le temps. Comme le rappelle Simone KORFF SAUSSE dans son ouvrage "dialogue avec mon psychanalyste", "rien de valable ne se fait vite. Un véritable changement psychique demande du temps".

 

Remboursement d’une séance de psychothérapie

Les séances de psychothérapie ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.

Néanmoins, certaines mutuelles proposent de prendre en charge une partie des séances de psychothérapie. Consultez votre contrat afin de déterminer le nombre annuel de consultations ainsi que le montant du remboursement dont vous pouvez bénéficier.

En ce qui concerne la psychanalyse, étant une démarche personnelle, elle n'est pas considérée comme un soin au sens médical du terme et ne fait pas l'objet de remboursements. 

 

 

 

 

 

 

Supervision

Comme l’écrivait Bruno Bettelheim dès les années 1950, « connaître l’autre – ce qui est différent d’avoir des connaissances sur l’autre – ne peut être fonction que de la connaissance de soi […]. Si nous voulons comprendre l’être humain dans toute sa complexité, nous devons nous rabattre sur la plus ancienne méthode pour comprendre l’homme : se connaître soi-même afin de pouvoir connaître l’autre. C’est pourquoi tout retard dans la connaissance de soi signifie un retard dans la connaissance de l’autre ».

Ainsi, prétendre réaliser un travail psychique inspiré de la psychanalyse, nécessite, pour le thérapeute, d’approfondir en permanence la connaissance de soi auprès d’un autre psychanalyste, et de partager et enrichir son expérience professionnelle au moyen de lectures, séminaires, groupes cliniques et formation continue.

Emilie GAYET, de la même façon, réalise un travail de supervision individuelle des pratiques adaptée aux professionnels du soin psychique. Il s’agit notamment, dans la rencontre avec des patients malades psychiques, enfants ou adultes, de décoder les enjeux inconscients et les émotions parfois brutales et incontrôlées que suscite toute rencontre avec la souffrance humaine. En psychanalyse, ces émotions font partie de ce que nous nommons le contre-transfert. 

Les professionnels de santé, en milieu psychiatrique par exemple, ou auprès des enfants en souffrance, sont souvent encouragés ou amenés à faire un travail sur eux-mêmes. Etre en contact avec des patients puise dans les ressources psychiques personnelles et nécessite d'explorer ces ressources pour en disposer au mieux, dans la vie professionnelle comme en dehors.



Pour des renseignements complémentaires sur les séances de psychanalyse à Reims ou pour prendre un rendez-vous, contactez Emilie Gayet au 06.61.70.27.18.