Emilie Gayet

Psychologue psychothérapeute à Reims

Baby blues, dépression du post-partum

 

L’annonce d’une grossesse, l’arrivée d’un bébé occasionnent des changements considérables dans la vie de chacun d’entre nous. Parfois, cela puise dans les ressources psychiques et fait rejaillir des éléments douloureux qui avaient été enfouis par le passé. D'autres fois, les choses se passent mal. Il y a naissance prématurée, interruption volontaire de la grossesse (IVG) ou interruption médicale de la grossesse (IMG). Parfois, la naissance prématurée de bébé plonge toute la famille dans le désarroi. Parfois encore, l'accouchement se déroule de manière imprévue, votre nourrisson est pris en charge en néonatalogie et la relation avec lui est donc délicate.



Maternité, Paternité, Identité...

Une perte de repère se crée, et le bouleversement entraîne de la souffrance et un besoin de revenir sur son histoire, de créer du lien entre le passé et ce nouveau présent, de retravailler sur l’histoire familiale, afin de pouvoir inscrire le bébé dans une filiation, travailler sa nouvelle place dans la génération, retrouver son identité. 

Image associée

 

 

Devenir maman : bien construire sa maternité

Des entretiens psychologiques, avec ou sans bébé, permettent de mettre en mots ces émotions qui submergent. Il s’agit de laisser la place à l’irruption de l’inconnu, parfois terrifiant, parfois déstabilisant, en présence d’une thérapeute contenant ce déferlement de sentiments, car l’arrivée d’un bébé place parfois le parent face à de fortes angoisses, par peur d’être submergé et incapable de trouver les ressources nécessaires.